Paul Klee (1879-1940), le réel transfiguré

Mercredi 15 novembre à 19h30, auditorium du musée de Grenoble
PAUL KLEE (1879-1940), LE RÉEL TRANSFIGURÉ
Une conférence présentée par Gilbert CROUÉ


Paul Klee est né près de Berne, en Suisse, mais de nationalité allemande par son père. Il étudie la peinture à Munich où il rencontre Kandinsky en 1911. Il le suivra pour devenir professeur au Bauhaus à Weimar en 1920, où il s’affirme comme théoricien et enseignant.
Chassé par les nazis en 1933, il se réfugie en Suisse. Il développe une œuvre très personnelle, inspirée, inventive, en rapport avec la modernité en Europe. Sa formation musicale se retrouve dans son goût pour les « petites formes » qu’on peut comparer à des sonates.
Dessinateur élégant, coloriste raffiné, son œuvre est toujours captivante et offerte à la narration. Dans les dernières années de sa vie, la maladie le contraint le plus souvent à travailler dans sa chambre où il crée des œuvres intimistes avec une constante préoccupation de recherche. On peut parler à son propos d’un « peintre-chercheur ». Son influence sur l’art du XXe siècle est considérable.


photo : Paul Klee, Senecio, 1922, Kunstmuseum Basel, Bâle